L’endettement net des entreprises va atteindre un « nouveau record » cette année dans un contexte de récession qui va faire chuter les bénéfices et flux de trésorerie, prévoit le poids lourd de la gestion d’actifs Janus Henderson dans une étude publiée lundi.

Les chiffres donnent le vertige. « L’endettement net des sociétés montera en flèche pour atteindre un nouveau record en 2020, et il est possible que celui-ci augmente de 1.000 milliards de dollars américains par rapport à 2019 », selon la première édition de cet indice de la dette des entreprises dans le monde.

Des bénéfices en chute libre

« La récession mondiale s’installant, les bénéfices et les flux de trésorerie vont fortement chuter », explique le groupe qui a déjà constaté une « ruée » des entreprises sur les émissions d’obligations et les emprunts bancaires cette année. « Pour chaque dollar levé sur le marché obligataire, un autre est emprunté aux banques », note Janus Henderson.

Ainsi, « les sociétés de notre indice ont emprunté, au cours des premiers mois de l’année 2020, 384 milliards de dollars US sur le marché des obligations et se sont tournées vers leurs banquiers pour de nouveaux emprunts d’une telle ampleur », selon l’étude qui analyse 900 sociétés à l’exception des sociétés immobilières et financières. « Avant même que la pandémie ne commence à frapper les bilans des sociétés, la dette des sociétés montait en flèche », rappelle Janus Henderson.

En 2019, les emprunts nets (dettes totales moins liquidités) ont fortement augmenté pour afficher « le montant record de 8.300 milliards de dollars US », soit une hausse de 8,1% par rapport à 2018.

« Les acquisitions, rachats d’actions et dividendes financés par la dette précèdent bien souvent un ralentissement économique », souligne le gérant d’actifs. Les sociétés ont besoin de capital pour investir et la croissance des emprunts a été également favorisée ces dernières années par des taux d’intérêt très bas qui rendent le service de la dette bon marché.

Volkwwagen, entreprise la plus endettée au monde

Avec un endettement net de 192 milliards de dollars, Volkswagen est la société la plus endettée au monde. Les sociétés les moins endettées au monde se situent en Asie Pacifique et au Japon, tandis que les sociétés américaines et britanniques figurent parmi les plus endettées.

Un quart des sociétés de l’indice Janus Henderson n’ont aucune dette, et « certaines d’entre elles disposent de trésoreries importantes. La plus importante d’entre elles s’élève à 104 milliards de dollars US et appartient à Alphabet, le propriétaire de Google », souligne le rapport.

Source : La tribune

diam elit. et, fringilla felis leo lectus tempus

Pin It on Pinterest

Share This